tireur


tireur

tireur, euse [ tirɶr, øz ] n.
XIVe tireor; de tirer
1(de tirer,I) Rare Personne qui tire. (1392) Techn. Étireur. Tireur d'or, d'argent.
2(de tirer,III) Personne qui effectue le tirage (II). Tireur de copies. Photographe tireur développeur.
3(1447; de tirer,IV) Personne qui se sert d'une arme à feu ( tir). Tireur d'élite. Tireur embusqué. sniper. Tireur au fusil, au pistolet-mitrailleur. Un bon, un fin tireur. fusil, gâchette. Milit. Parmi les servants d'une pièce automatique, d'un canon, Celui qui est chargé de déclencher le feu.
(1906) Au jeu de boules, Joueur chargé spécialement de tirer (opposé à pointeur). (1932) Football Footballeur qui tire au but.
4(Dans quelques expr.) Personne qui extrait, sort qqch. de...
Techn. (noms de métiers) Tireur de bois flotté. « le louchet est une caisse sans couvercle, que le tireur [de tourbe] enfonce sous l'eau, sous le sol » (Aragon).
(XVIe) Escr. Tireur d'épée, d'armes.
(1812) Tireuse de cartes : cartomancienne.
5 N. m. (1663) Personne qui tire une lettre de change, une traite, un chèque ( émetteur). Le tireur et le tiré.
(1821) Voleur à la tire.

tireur, tireuse nom Personne qui tire avec une arme à feu : Un mauvais tireur. Personne qui émet une lettre de change, un chèque. Personne qui tire des photographies, des films. Aux boules, celui qui tire. En escrime, celui qui dispute un combat. Au football, joueur qui expédie le ballon vers le but adverse. ● tireur, tireuse (expressions) nom Tireur(euse) de cartes, personne qui tire les cartes et prédit l'avenir d'après leurs combinaisons. Tireur d'or, celui qui réduit l'or en fils.

tireur, euse
n.
rI./r n.
d1./d Tireuse de cartes: femme qui prédit l'avenir d'après les combinaisons des cartes à jouer.
d2./d Personne qui se sert d'une arme à feu. être bon, mauvais tireur. Tireur d'élite.
|| MILIT Soldat qui tire au fusil, au fusil-mitrailleur, etc.
d3./d COMM Personne qui émet une lettre de change sur une autre personne (appelée tiré).
rII./r n. f. TECH
d1./d Machine servant à effectuer des tirages photographiques.
d2./d Appareil servant au remplissage des bouteilles.

⇒TIREUR, -EUSE, subst.
A. — 1. Celui qui exerce une traction pour amener dans sa direction. Le postillon (...) maintient à droite, à gauche ses tireurs dont le moindre faux pas nous précipiterait (BARRÈS, Amit. fr., 1903, p. 59). Son pousse (...) l'attend. Il le rejoint à pas menus; le tireur l'emmène, d'une course lente et sage (MALRAUX, Conquér., 1928, p. 61).
En partic. Celui qui tire sur l'aviron. Synon. rameur. Les tireurs se penchaient en avant, puis se renversaient d'un mouvement régulier; et, sous l'impulsion des longues rames recourbées, les yoles rapides glissaient sur la rivière (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1214).
2. Tireur d'or, d'argent. ,,Ouvrier dont le métier est de tirer l'or (l'argent), etc., en fils déliés`` (Ac. 1798-1935).
B. — Celui qui extrait (quelque chose) de (quelque chose). J'entends (...) les coups de marteau des tireurs de pierre dans les carrières de marbre du mont Pentélique (LAMART., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 142). Elle est sauvée! (...) C'est un tireur de sable qui l'a repêchée (A. DAUDET, Fromont jeune, 1874, p. 249).
Vx. Tireur de laine. Synon. de tire-laine. Je veux aussi vous ménager sur la façade quelques meurtrières d'où l'on puisse diriger une sarbacane contre les truands, les mauvais garçons et les tireurs de laine (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 243).
Arg. Voleur à la tire. (Dict. XIXe et XXe s.).
ESCR. Celui, celle qui sait tirer, qui pratique l'escrime. Synon. escrimeur. Chaque fois qu'une des tireuses se fendait, un frisson de joie courait dans le public (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 263). Le maître d'armes jugeait d'un tireur à la manière de faire tourner une cuiller dans une tasse de café, sans faire un mouvement de trop (ALAIN, Propos, 1922, p. 352).
Vieilli. Tireur d'armes. Maître d'armes. (Dict. XIXe et XXe s.).
C. — Celui qui tire avec une arme.
1. [Avec une arme de trait] Ces piquants furent ajustés solidement à l'extrémité des flèches, dont la direction fut assurée par un empennage de plumes de kakatoès. Le reporter et Harbert devinrent promptement de très-adroits tireurs d'arc (VERNE, Île myst., 1874, p. 117).
2. [Avec une arme à feu] Tireur à la carabine.
— Chasseur tirant, chassant au fusil. Vieilli. ,,Chasseur qu'on entretient pour tirer du gibier`` (Ac. 1798-1878).
— Soldat envoyé pour faire une ou plusieurs décharges d'armes à feu (d'apr. Ac. 1835, 1878); en partic., soldat qui vise bien. Tireur d'élite; tireur isolé. Terrible guerre! Il meurt autant d'officiers que de soldats.Les officiers, tous frappés à la tête, précisa distraitement le romancier. Ces Boers sont des tireurs étonnants (THARAUD, Dingley, 1906, p. 18).
En partic. Celui des servants d'un canon ou d'une arme automatique qui est chargé de déclencher le feu. (Ds ROB., Lar. Lang. fr., ROB. 1985). Avec cet outil, dit-il au servant, on n'ouvre le feu qu'à six cents mètres. Sept cents au plus. T'affole pas. Le canon de 25 est une arme à tir tendu, d'une extraordinaire précision. À six cents mètres, un tireur exercé fait mouche dans un carré d'un mètre, presque à tous les coups (ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 303).
D. — GRAV., PHOT. Celui qui reproduit à plusieurs exemplaires, qui effectue un tirage. Lemercier, l'admirable tireur de lithographies, par lequel seul Gavarni voulait être tiré (GONCOURT, Journal, 1896, p. 984).
E. — BANQUE, COMM., FIN. Celui qui émet, établit un effet de commerce, une lettre de change, un chèque (p. oppos. à tiré). Le code de commerce (..) réglemente surtout les contrats spéciaux au commerce: contrats entre le commissionnaire et le commettant (...), entre le porteur de la lettre de change et le tireur (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 95).
F. — Gén. au fém. Tireur, tireuse de cartes, d'horoscope(s). Personne qui prétend lire et prédire l'avenir d'après l'interprétation des combinaisons de cartes, d'après la lecture de la carte du ciel qu'elle a établie. Ils s'étaient faits tour-à-tour astrologues, tireurs d'horoscopes, devins, magiciens, nécromanciens, charlatans, médecins, courtisans, confesseurs de princes, toujours tendant au but de gouverner pour leur propre avantage (VOLNEY, Ruines, 1791, p. 330). V. carte II D 2 ex. de Bloy.
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694 (1694-1878 au masc., 1935 au masc. et au fém.). Étymol. et Hist. 1. a) XIVe s. [date du ms.] tireor « celui qui tire à soi ou derrière soi » (S. Graal, Vat. Chr. 1687, f° 103d ds GDF. Compl.); b) 1350 lyonnais tirour « celui qui hale un bateau » (Li contios de alar abatre Peiraut, 31 ds R. Philol. fr. t. 19, p. 257 et 265); c) 1538 tireur à l'aviron « rameur » (EST., s.v. remigium); d) 1664 « celui qui tire une lettre de change sur quelqu'un » (Décl. janv. 1664 ds KUHN, p. 137); e) 1766 « ouvrier qui applique le mordant sur les toiles peintes » (MACQUER, Arts et métiers, Toiles peintes, t. 2, p. 617); 2. a) 1392 tireur du fil de fer « ouvrier qui étire le fil de fer » (Registre criminel du Châtelet, t. 2, p. 475); 1530 tireur d'or « ouvrier qui tire l'or » (PALSGR., p. 226); 1765 « ouvrier qui tire de la chaudière le plomb fondu » (Encyclop.); b) 1471 tireur de fil de garde « ouvrier chargé de retirer ou de placer le fil d'un métier à filer » (doc. de Tournai ds GDF.); c) 1504 « celui qui extrait d'une carrière » (Comptes de dépenses du château de Gaillon, éd. A. Deville, p. 104); d) 1580 « celui qui tire l'épée, qui fait des armes » (MONTAIGNE, Essais, I, 26, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, t. 1, p. 153); e) 1583-90 tireur de laine « voleur qui dépouille les passants » (BRANTÔME, Hommes illustres, Charles IX, éd. Leyde, 1666, t. 4, p. 29); 1808 tireur « voleur à la tire » (BOISTE); f) 1752 tireur d'horoscope « celui qui tire l'horoscope de quelqu'un » (Trév.); 1812 tireur, tireuse de cartes « personne qui prétend prédire l'avenir d'après certaines combinaisons de cartes à jouer » (MOZIN-BIBER); 3. a) 1447 « celui qui se sert d'une arme de trait » (Ordonnances des rois de France de la troisième race, éd. De Vilevault et De Bréquigny, t. 13, p. 510); b) 1636 « soldat envoyé pour faire des décharges d'armes à feu » (MONET). Dér. de tirer; suff. -eur2. Fréq. abs. littér.:157. Bbg. CHAUTARD Vie étrange Argot 1931, p. 294. — QUEM. DDL t. 12.

tireur, euse [tiʀœʀ, øz] n.
ÉTYM. XVe; tireor, v. 1220; de 1. tirer.
1 (Correspond à 1. tirer, I.). Rare. Personne qui tire, étire.
Techn. (1485). Étireur. || Tireur d'or, d'argent.
2 (→ 1. Tirer, II., B.). Personne qui effectue un tirage (II.). || Tireur de copies. || Photographe tireur développeur. N. f. Tireuse, 1.
3 (1447. → 1. Tirer, III.). Personne qui se sert d'une arme à feu. Tir. || Un bon, un excellent tireur (→ 1. Garde, cit. 63; premier, cit. 11). || Tireur d'élite. || Une seconde balle du même tireur (→ Face, cit. 3).Milit. || Disposer des tireurs derrière une crête. Fusilier, soldat. || Tireur au fusil, au pistolet-mitrailleur. || Tireur isolé : tireur d'élite muni d'une arme de précision et occupant un emplacement choisi pour atteindre une cible d'une importance particulière (pour traduire l'angl. sniper).Spécialt. Parmi les servants d'une pièce automatique, d'un canon, celui qui est chargé de déclencher le feu.
(1906). Au jeu de boules, Joueur chargé spécialement de tirer (opposé à pointeur).(1932). Football. || Joueur qui tire au but (on dit parfois shooteur).
0.1 Un penalty, c'est un peu comme un peloton d'exécution : le tireur est tout seul à six mètres du goal (…)
René Fallet, le Triporteur, p. 382.
4 (1508. → 1. Tirer, IV.; dans quelques expr.). a Personne qui extrait qqch. de… || Le tireur d'épine, nom donné à un bronze antique.Spécialt (noms de métiers). || Tireur de mine (vx; Buffon, in Littré). || Tireur de sable, de gravier. || Tireur de bois flotté. || Tireuse de vin (La Fontaine, in Littré). || Tireur à la main, à la machine (écharneurs en pelleterie).
1 (…) le louchet est une caisse sans couvercle, faite de lamelles de fer d'une hauteur de deux pieds environ, au bout d'un manche de trois toises et demie, que le tireur enfonce sous l'eau, sous le sol, de manière qu'elle s'emplisse de terre à tourbe.
Aragon, la Semaine sainte, XII.
b Fig., vx. || Tireur de laine. Tire-laine.
c (XVIe). Spécialt. Escrime. || Tireur d'épée, tireur d'armes ou tireur (→ Battement, cit. 1) : celui qui s'exerce à tirer les armes, escrimeur.
d (1812). || Tireuse de cartes : cartomancienne (→ Ressource, cit. 4).
2 On ne se figure pas ce que sont les tireuses de cartes pour les classes inférieures parisiennes, ni l'influence immense qu'elles exercent sur les déterminations des personnes sans instruction (…)
Balzac, le Cousin Pons, Pl., t. VI, p. 624.
e (1663). Personne qui tire une traite, une lettre de change, un chèque. || Le tireur et le tiré ( Tirer). || Tireur pour compte, qui exécute les instructions d'un autre. Émetteur.
f (1821). Voleur à la tire. || « L'histoire d'un tireur de la banlieue Nord… » (Libération, 13 mars 1978, p. 20).
3 Le président interroge l'accusée : une jolie tireuse qui n'en est pourtant pas à son coup d'essai.
Hervé Bazin, Qui j'ose aimer, 14, p. 125.
5 (1904). Loc. fam. Tireur au flanc, tireur au cul : celui qui tire au flanc, au cul.
REM. Sauf au sens 4 (tireuse de cartes), le mot est rare au fém. Ainsi, on dira plutôt d'une femme qu'elle est un excellent tireur au fusil.
DÉR. Franc-tireur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tireur — tireur, euse (ti reur, reû z ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui tire. •   Bourgelat,... c est un des meilleurs tireurs de la voiture philosophique, D ALEMB. Lett. à Volt. 29 déc. 1763. 2°   Dans les fonderies de plomb pour les armes à feu,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tireur — Tireur. s. m. v. Celuy qui tire, Il s employe avec plusieurs mots, ainsi on appelle, Tireur d or, Un ouvrier dont le mestier est de tirer l or en fils deliez. Et, Tireur d armes, Celuy dont la profession est de monstrer à faire des armes. On… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tireur d'or — ● Tireur d or celui qui réduit l or en fils …   Encyclopédie Universelle

  • tireur — tireur, euse n. Voleur à la tire …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • TIREUR — s. m. Celui qui tire. Il s emploie avec différents mots. Tireur d or, Ouvrier dont le métier est de tirer l or en fils déliés. Tireur d armes, Celui dont la profession est de montrer à faire des armes. Ce dernier est vieux.  Tireur de laine, se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Tireur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Tireur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dans le domaine du commerce et de la banque, le …   Wikipédia en Français

  • Tireur —     Définition de Tirage, tireur, tiré     Le tirage est l acte par lequel, en droit cambiaire, le créancier dit le tireur ou encore le bénéficiaire créé une lettre de change ou un billet à ordre que le débiteur des sommes dues dit le tiré devra… …   Lexique de Termes Juridiques

  • tireur — n. tèryeu, za, e (Crempigny). E. : Magouilleur …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Tireur d'elite — Tireur d élite Tireurs d élite du 2e Régiment étranger d infanterie (France) en Afghanistan. Un tireur d élite est une personne apte à réaliser des tirs de précision à l aide d un matériel adapté tel que le fusil de précision. Utilisés pour l… …   Wikipédia en Français

  • Tireur d’élite — Tireur d élite Tireurs d élite du 2e Régiment étranger d infanterie (France) en Afghanistan. Un tireur d élite est une personne apte à réaliser des tirs de précision à l aide d un matériel adapté tel que le fusil de précision. Utilisés pour l… …   Wikipédia en Français